Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Primaire à droite : Quand Alain Juppé recadrait violemment Bruno Le Maire après ses critiques sur son âge

Après le deuxième débat de la droite et du centre, c’est un Alain Juppé particulièrement agacé qui a recadré Bruno Le Maire. En cause, une nouvelle attaque sur son âge.

Oui, Alain Juppé a eu 71 ans cette année. Non, il n’est pas de la première jeunesse. Et oui, son âge est une cible privilégiée chez ses concurrents à la primaire de la droite et du centre. Au point que le maire de Bordeaux commence à se lasser. Lors du deuxième débat qui l’a opposé à ses six autres concurrents, Alain Juppé avait notamment eu à encaisser les commentaires désagréables de Bruno Le Maire. ‘’À nos téléspectateurs d’imaginer en mai 2017 qui sera le plus à même de (…) faire rêver nos enfants : est-ce que c’est un visage qu’ils ont déjà connu depuis trente ou quarante ans sur la scène politique française, ou est-ce que c’est un visage neuf ?’’, demandait-il.

Les attaques, répétées, ont fini par agacer Alain Juppé qui aurait vertement recadré le député de l’Eure une fois les caméras éteintes. ‘’Arrête de t’en prendre à mon âge ! Tu crois que tu es moderne, mais regarde-toi, mon pauvre, tu n’es pas moderne du tout’’, lui aurait-il lâché selon Le Point. Ambiance.

Le renouveau prend l’eau

C’est pourtant la carte maîtresse de Bruno Le Maire : celle du renouveau. L’ancien ministre de l’Agriculture de Nicolas Sarkozy en a fait son leitmotiv, son slogan de campagne et sa ligne politique : il faut un homme neuf à la tête de l’État. Selon le député de l’Eure, les Français en ont assez de voir toujours les mêmes visages en qui ils n’ont plus aucune confiance.

Malheureusement, le message semble avoir un peu de mal à passer. Selon les enquêtes d’opinions, Bruno Le Maire stagne résolument en quatrième place de la primaire de la droite et du centre, remplacé à la troisième place par François Fillon. Une déconvenue pour le jeune candidat qui bénéficiait jusqu’à récemment d’une popularité confortable. Mais n’allez surtout pas dire à Bruno Le Maire que sa campagne est pliée : Jean-Pierre Elkabbach s’y est risqué lors du dernier débat de la primaire, et s’est fait recevoir. 

Alain Juppé - Bruno Le Maire
Alain Juppé recadre violemment Bruno Le Maire sur sa prétendue modernité / ©maxppp
Ajouter un commentaire