Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Primaire à gauche : Jean-Luc Bennahmias essaie de justifier son premier débat raté

Jeudi soir, le candidat s'est illustré par ses coups de sang mais surtout par la méconnaissance manifeste de son propre programme. Dans les pages de Libération ce samedi, il revient sur les raisons de ces bourdes et en profite pour tacler d'autres candidats.

Qui a dit que les ''petits candidats'' devaient se serrer les coudes ? Certainement pas Jean-Luc Bennahmias. Dans les pages de Libération, le président du Front démocrate n'hésite pas à remettre à sa place François de Rugy, lui aussi considéré comme un ''petit candidat''. ''J'entends François de Rugy clamer qu'il est le seul candidat écologiste de la primaire : j'étais chez les Verts alors qu'il était encore au collège. Aujourd'hui, il se dit écologiste et je ne vais pas le contredire. Qu'il en fasse autant'', prévient-il.

S'il rappelle être en politique ''depuis des années'', Jean-Luc Bennahmias reste un inconnu pour la majorité des électeurs. Révélé aux yeux du grand public grâce au premier débat de la gauche, l'ancien compère de François Bayrou n'a pas vraiment fait l'unanimité. Méconnaissance manifeste de son propre programme, coup de sangs répétés et humour ''à la Bourvil'', Jean-Luc Bennahmias a enchaîné les bourdes. Aujourd'hui, le candidat explique ses erreurs par... le stress. ''Sur le plan personnel, j'étais un peu stressé au départ. J'ai tout de même réussi une bonne première partie, se défend-il. La seconde était plus compliquée à cause des questions liées à mon programme sur mon site internet et j'ai un peu perdu le fil. Mais j'ai bien retenu la leçon : je suis prêt pour les prochains débats. Le stress, c'est terminé...'', assure-t-il.

S'il admet volontiers qu'il n'a que peu de chances de l'emporter, Jean-Luc Bennahmias refuse de se voir comme un ''petit candidat'', qui pèserait moins que les autres. Il le rappelle : dans cette primaire de la gauche, personne n'est assuré d'être élu Président en mai prochain. ''Cette primaire est constituée de sept petits candidats : il suffit de voir les sondages pour s'en apercevoir. Aujourd'hui, dans cette primaire, qui est en capacité de rejoindre le second tour de la présidentielle ? Personne.''

 

 

Primaire à gauche – le Débat : Jean-Luc Bennahmias pousse un coup de gueule
Comment Jean-Luc Bennahmias essaie de justifier son débat raté / ©maxppp
Ajouter un commentaire