Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Quand Bruno Le Maire met en scène son arrivée pour le débat de la primaire

Bruno Le Maire n'est pas parvenu à conquérir les électeurs de la primaire de la droite et du centre (Les Républicains). Il a pourtant tout tenté pour les convaincre, à son grand désespoir.

Bruno Le Maire, l'homme qui n'a pas brillé lors des débats télévisés de la primaire de la droite, aura vraiment tout tenté pour convaincre les électeurs du parti Les Républicains. Selon nos confrères du Canard Enchainé, le candidat qui a récolté seulement 2,5 % des voix lors du premier tour a encore vécu une grande désillusion, quelques heures avant le débat télévisé entre les sept candidats Les Républicains.

"Faire peuple"

Jeudi 17 novembre, quelques heures avant le troisième et dernier débat de la primaire Les Républicains, Bruno Le Maire a tenté de se mettre en scène dans l'espoir de convaincre des électeurs encore indécis. Son idée ? Conduire le véhicule de son chauffeur pour "faire peuple". La tentative de communication est bien évidemment avortée. Alors qu'il pensait être filmé et photographié, la scène n'a pas été relayée comme il aurait voulu.

Le Canard Enchainé décrit cette scène avec humour : "Il est environ 19h30, le 17 novembre, lorsque Bruno Le Maire arrive à Saint-Cloud, à 400 mètres des studios où doit se tenir le troisième débat de la primaire. Le candidat demande à son chauffeur de se garer et sort de son monospace Peugeot pour prendre la place du conducteur. Et voilà ! le tour est joué ! Le Maire va pouvoir être filmé à l'entrée des studios au volant de son véhicule, histoire de "faire peuple". Et tout ça pour finir à 2,5 %...".

La déchéance d'un troisième homme

Longtemps qualifié comme le troisième homme dans les sondages, l'ancien ministre de l'Agriculture s'est montré décevant sur les débats télévisés, notamment lorsqu'il est tombé sous la barre des 10 % dans les intentions de vote dans les sondages. Alors qu'il voulait incarner "le renouveau", le député de l'Eure n'a terminé qu'à la cinquième place.

Quand Bruno Le Maire met en scène son arrivée pour le débat de la primaire
Bruno Le Maire n'est pas parvenu à conquérir les électeurs de la primaire de la droite et du centre (Les Républicains). Il a pourtant tout tenté pour les convaincre, à son grand désespoir. / ©maxppp
Ajouter un commentaire