Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Quand Nicolas Sarkozy se retient d’égratigner François Fillon dans son discours d’adieu

Nicolas Sarkozy a été éliminé dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre dimanche 20 novembre. Il a prononcé un discours d’adieu en annonçant qu’il voterait pour François Fillon. Mais dans une première version, l’ancien président avait décidé de tacler son ancien Premier ministre, avant finalement de modifier son texte, selon une information du Point.

Le diable se cache dans les détails. François Fillon est sorti grand vainqueur de la primaire de la droite et du centre. L’ancien Premier ministre a battu Alain Juppé en obtenant plus de 68% des voix. Nicolas Sarkozy de son côté, n’a même pas passé le premier tour. L’ancien président de la République, relégué à la troisième place n’avait récolté que 20% des voix au premier tour. Après sa défaite le dimanche 20 novembre, lors d’un rapide discours il avait félicité Alain Juppé et François Fillon. Il avait ensuite laissé les électeurs libres de leur choix pour le second tour, indiquant que lui voterait pour François Fillon : "Malgré des désaccords que nous avons pu avoir par le passé, je pense qu'il a mieux compris les attentes des Français." L’ancien chef de l’Etat avait terminé son discours par exprimer son souhait de sortir de la vie politique. Un discours digne, qui avait été unanimement salué.

Nicolas Sarkozy avait prévu de tacler François Fillon

Mais dans les coulisses, un autre discours d’adieu aurait été écrit par Nicolas Sarkozy. Un texte visiblement à charge contre François Fillon comme nous le révèle l’hebdomadaire Le Point à paraitre ce jeudi 1er décembre. Visiblement les saillies de l’ancien Premier ministre à propos de ses ennuis judiciaires lui restaient encore en travers de la gorge. Dans son discours il avait prévu ces quelques mots "Je soutiens François Fillon malgré nos différents personnels." Des propos auxquels se seraient alors opposés les sarkozyste prétextant : "Ou tu joues le grand seigneur jusqu’au bout ou tu ne le soutiens pas, mais tu ne peux pas être dans l’entre-deux." Nicolas Sarkozy aurait alors retouché son texte et remplacé "différends personnels" par "désaccords passés." Décidément, les rancunes sont tenaces.

Quand Nicolas Sarkozy se retient d’égratigner François Fillon dans son discours d’adieu
Nicolas Sarkozy aurait corrigé son dernier discours d'adieu / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News