Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Robert Ménard s'en prend à Midi Libre sur les espaces publicitaires de Béziers

Robert Ménard a trouvé une nouvelle idée de publicité. Sur les panneaux publicitaires de Béziers, le maire d'extrême-droite s'en prend au quotidien régional Midi Libre, détenu par Jean-Michel Baylet, ministre des Collectivités Territoriales.

Les relations entre Robert Ménard et Midi Libre sont toujours tendues. Après l'attentat de Nice, le quotidien régional avait refusé de publier le discours du maire de Béziers dans ses colonnes. Robert Ménard avait dénoncé une censure de la part du journal. De plus, Midi Libre appartient à Jean-Michel Baylet, ministre des Collectivités territoriales et PDG du groupe La Dépêche jusque sa nomination au gouvernement en février 2016. C'est aujourd'hui son ex-épouse, Marie-France Marchand-Baylet, qui en a la direction. Une double-casquette qui lui avait valu de nombreuses reproches après sa nomination au gouvernement.

"Tous les jours, l'info en laisse"

Robert Ménard a donc décidé de lancer une campagne d'affichages contre Midi Libre dans les rues de Béziers. "Tous les jours, l'info en laisse" peut-on y lire. Sur l'affiche, on aperçoit également l'image d'un chien qui tient un exemplaire du quotidien dans sa gueule. Une manière pour le maire d'extrême-droite de critiquer la censure dont il dit être victime. Est également écrit "à qui appartient Midi Libre ? À Jean-Michel Baylet, ministre des Collectivités territoriales". Une double-casquette qui ne semble pas vraiment au goût du maire de Béziers.

Robert Ménard s'en prend à Midi Libre sur les espaces publicitaires de Béziers
Robert Ménard s'en prend une nouvelle fois au quotidien régional à travers une campagne publicitaire / ©maxppp
Ajouter un commentaire