Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Vincent Peillon contraint de s’expliquer sur le non-paiement de ses cotisations au Parti socialiste

Selon Le Canard Enchaîné, Vincent Peillon n’a plus payé ses cotisations au Parti socialiste depuis près de trois ans. Pour pouvoir être candidat à la primaire de la gauche, le député européen doit régler en urgence une ardoise de 19 500 euros. Il s’est engagé à régulariser sa situation "dans les 24 heures".

Mauvaise surprise pour Vincent Peillon. Le tout frais candidat à la primaire de la gauche va devoir sortir le chéquier s’il veut être en mesure de se mesurer à Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon. En effet selon Le Canard Enchaîné l’ancien ministre de l’Éducation nationale n’a plus payé ses cotisations au Parti socialiste depuis trois ans. Montant de l’ardoise : 19 500 euros.

Les statuts du PS prévoient que chaque parlementaire verse tous les mois une participation au prorata de ses indemnités, d’où l’importance de la somme, d’autant plus élevée que Peillon n’a rien réglé depuis son élection au Parlement européen en 2014.

Ce sera réglé "dans les 24 heures"

Le candidat a promis dès hier soir au sortir d’une réunion avec ses soutiens à La Gaîté Lyrique (Paris) que la question serait "réglée dans les 24 heures". Il devra de toute façon agir vite car son dossier de candidature à la primaire de la gauche doit être déposé au plus tard le 15 décembre.

"Je veux un beau débat d’idées, pas un échange de boules puantes", a-t-il lancé aux journalistes venus l’interroger sitôt les révélations du Canard rendues publiques. Vincent Peillon, qui n’a pas expliqué pourquoi il a "superbement ignoré les relances par mail" selon Le Canard Enchaîné, a aussi déploré que le débat se concentre sur son oubli : "C’est un petit peu dommage d’avoir fait ça", a-t-il conclu.  

Vincent Peillon contraint de s’expliquer sur le non-paiement de ses cotisations au Parti socialiste
Vincent Peillon doit payer 19 500 euros de cotisations en retard au Parti socialiste / ©iTélé
Ajouter un commentaire