Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Wallerand de Saint-Just (FN) devient plus ‘’swag’’ pour masquer son âge

Au Front national, il est désormais important de donner une image jeune et dynamique. Hors de question d’être représenté par des cadres vieillissants, aux looks trop rétro. Wallerand de Saint-Just, trésorier du parti, est l’un des premiers à avoir opéré ce changement de look radical, dont il est plutôt fier.

Wallerand de Saint Just, 66 ans au compteur, est tout à fait représentatif de l’électorat du Front national, dont il est un membre historique. Si depuis 2015, le parti frontiste bat des records de popularité chez les jeunes (35% chez les moins de 24 ans aux dernières élections régionales), il est porté de longue date par un électorat âgé de plus de 60 ans. Mais face à la volonté de Marine Le Pen de moderniser l’image de son parti et de le rendre plus attrayant, plus question d’afficher des personnalités trop vieillissantes, ni trop ringardes. Preuve en est le recrutement de très nombreux cadres sentant bon la jeunesse, à l’image de David Rachline (28 ans), maire de Fréjus et directeur de campagne de Marine le Pen.

Le Front national parie sur ‘’le thème des hipsters’’

Plutôt que d’écarter les ténors du parti, les dirigeants du Front national ont opté pour un relooking en règle de ses membres. Ainsi, Wallerand de Saint-Just, plus connu pour ses costumes en tweed, s’est transformé en une véritable fashion victime. ‘’Marine le Pen et d’autres m’ont fait comprendre que j’étais un peu vieux et que je devais compenser mon âge par mon look’’. Ni une, ni deux, le conseiller régional de la région Île-de-France s’exécute. ‘’J’ai acheté des vêtements les plus flashy possible, notamment les chemises.’’ Et d’expliquer qu’au Front national ‘’on a fait une campagne sur le thème des hipsters et sur le thème du swag’’. Et comme l’explique lui-même Wallerand de Saint-Just, le verbe ‘’to swag’’ signifie fanfaronner en anglais. 

Wallerand de Saint-Just, ce frontiste qui clashait Booba

Et un fanfaron, qui ‘’se la joue’’, ce proche de Marine Le Pen est convaincu d'en être un. Wallerand de Saint-Just en veut pour preuve son ‘’événement’’ avec le rappeur Booba en novembre 2015. En pleine campagne pour les régionales, il n’avait pas hésité à recouvrir les affiches de concert du rappeur avec les siennes, le tout partagé sur Twitter et commenté d’un ‘’J’ai détrôné le Duc’’ (Booba se surnomme ‘’Le Duc des Hauts-de-Seine’’, ndlr). ‘’Mon tweet (…) a été partagé plus de 4000 fois’’, se vante l'avocat. Après vérification, le tweet en question a effectivement connu un certain succès, mais de 2732 partages seulement. Reste que si Wallerand de Saint-Just est désormais très ‘’swag’’, Booba avait purement ignoré sa provocation. 

Wallerand de Saint-Just
Wallerand de Saint-Just opte pour un relooking ''swag'' afin de cacher son âge / ©maxppp
Ajouter un commentaire